• natashadouliez

C’est pour ces moments-là que j’adore mon métier !

Dernière mise à jour : 1 mai


« La croissance de l'homme ne s'effectue pas de bas en haut, mais de l'intérieur vers l'extérieur. »,

Franz Kafka, écrivain austro-hongrois.

Apprendre à explorer ses propres pensées est loin d’être facile – chacun a sa propre douleur : l’échec, la trahison, la dépression, la maladie ou la mort des parents ou des enfants, les dépendances, les problèmes financiers, professionnels et sociaux ou simplement les bouleversements de la vie quotidienne. Avec le coaching, on apprend que chaque jour est un voyage, et que le voyage en soit est la maison. Tant que nous n'entrons pas avec force dans nos peurs, tant que nous voulons les éviter, ces peurs nous dominent. Au contraire, lorsque nous y allons résolument, protégés par la présence bienveillante d’un coach, nous pouvons apprendre ce qu'elles ont à nous enseigner, trouver le chemin non seulement de la résolution de ses propres problèmes douloureux, mais aussi d'un état d'esprit dans lequel les questions les plus profondes peuvent être résolues. Cette aventure intérieure demande du courage. Affronter ses peurs demande du courage. Le changement demande du courage. Nos schémas neurologiques sont semblables à des ornières bien profondes. Pour changer, pour nous ouvrir à une expérience nouvelle, potentiellement exaltante, il faut faire du « hors-piste ». Le vrai coaching est une chose extraordinaire, il transforme radicalement la façon dont les gens envisagent leurs problèmes. Dès que la pensée change, les problèmes disparaissent. La souffrance n'est pas nécessaire ! J'ai étudié les textes des grandes traditions spirituelles pendant des années et j'y vois beaucoup de similitudes avec l’approche du coaching. Au centre de toutes ces traditions – que ce soit le Livre de Job, Tao Te Ching, Bhagavadgita ou autres – se trouve la sagesse joyeuse et profonde. Cette sagesse est le point à partir duquel un bon coaching fonctionne. Lorsque le visage de quelqu'un qui a souffert pendant des années de colère, de frustration ou de peur, commence à rayonner sous mes yeux de compréhension et d'acceptation - il n'y a rien de plus beau. C’est pour ces moments-là que j’adore mon métier !


Natalia Douliez, Fondatrice de CEO COACH

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout