• natashadouliez

L’Analyse de l’avantage concurrentiel soutenable selon Koenig

Dernière mise à jour : 1 mai


En continuant le développement de la théorie de l’avantage concurrentiel de Porter, Koenig ajoute que l’avantage concurrentiel est soutenable (durabilité + solidité) à 2 conditions (nature bifronte) : créer de la valeur a) pour les clients et b) pour l’entreprise.

1. La valeur pour le client

L’avantage concurrentiel correspond au delta entre ce que les clients sont prêts à payer et les coûts engagés pour créer cette valeur. Porter a défini deux types d’avantage concurrentiel : la domination par les coûts et la différenciation : soit l’entreprise pratique les prix les plus bas du marché, soit elle offre des bénéfices uniques auxquels les clients accordent une valeur supérieure au supplément de prix.

D’après Koenig, la soutenabilité de cet avantage dépend de la stabilité des préférences du client et de la capacité des concurrents à améliorer leurs offres.

2. La valeur pour l’entreprise

En plus de conquérir le client, il faut que les résultats permettent de satisfaire les actionnaires et autres intéressés. On peut définir l’avantage concurrentiel comme la capacité de l’entreprise à dominer ses concurrents sur la rentabilité.

Toutes les entreprises ne peuvent tirent les prix vers le bas, sinon l’ensemble du secteur se retrouverait dans une situation difficile – il faut donc plutôt opter pour des stratégies de différenciation. En suivant les recommandations de Porter, les organisations cultivent leur différence, afin de proposer une offre unique.


A défaut de créer ex nihilo un écosystème d’affaires hors-marché, le but ultime de toute stratégie consiste à être plus beau que la concurrence – sur les prix, la qualité, les services etc. Les tactiques multiples existent et vous pouvez toujours faire appel à CEO COACH pour en discuter.


Vous pouvez suivre CEO COACH sur son page LinkedIn


Natalia Douliez, Fondatrice de CEO COACH

Crédit image: Yandex.ru

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout