• natashadouliez

Votre stratégie – est-elle bonne ou mauvaise ?

Dernière mise à jour : 1 mai



Richard Rumelt, expert mondialement reconnu en la matière, soutient mordicus : rares sont les entreprises qui ont une bonne vision stratégique. Absence de stratégie ou – pire – une mauvaise stratégie qui disperse les ressources et les compétences de façon incohérente et hasardeuse, est plutôt la règle.


Les 3 grandes erreurs stratégiques :

1/ Se concentrer uniquement sur l’objectif ;

2/ Se concentrer principalement sur la communication et la motivation des troupes ;

3/ Rester dans le consensus et éviter les choix difficiles.


Les 2 principaux ingrédients d’une bonne stratégie :

1/ Se concentrer sur un nombre limité d’options cohérentes ;

2/ Créer une structure logique qui inclut un diagnostic, une politique directrice, et un plan d’action efficace.


Un bon diagnostic explique la nature du problème, permet de comprendre ce qui se passe et répond à la question : « Quels sont les facteurs critiques pour le succès de l’entreprise / du projet ? » La politique directrice trace le fil rouge et répond à la question: « Comment surmonter les obstacles mis à jour lors du diagnostic ? » Un plan d’action précise la politique directrice et répond à la question : « Quelles actions cohérentes pouvons-nous mettre en place pour répondre efficacement aux enjeux de l’entreprise / du projet ? »


Les stratégies les plus efficaces sont souvent le résultat d’une vision nouvelle et originale du problème. Le coaching en entreprise ne permet pas seulement de faire un 360° sur des approches des clients et des concurrents, mais aussi d’adopter une métaréflexion : revoir sa propre manière de réfléchir – ce qui est beaucoup plus impactant.

Une bonne stratégie ressemble à une hypothèse scientifique : sans se lancer à l’aveuglette, elle présume une vision éclairée, testée sur des applications concrètes. L’analyse des résultats permet de corriger le plan d’action ou carrément changer la politique directrice. En vraie valeur ajoutée, la stratégie explore des avantages, difficilement accessible par des concurrents, et se matérialise toujours en plan d’action cohérent et coordonné.

Pour améliorer une stratégie, il faut sans cesse remettre en question des certitudes et avoir l’audace de regarder les résultats en face. Là encore, le coaching propose un grand nombre de techniques d’exploration et d’amélioration de la vision du dirigeant – qu’il s’agisse juste d’un projet ou de la politique générale de l’entreprise.


Pour aller plus loin : Richard Rumelt “Good Strategy/Bad Strategy: The difference and why it matters


Natalia Douliez, Fondatrice de CEO COACH

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout